France Moyen-Orient :  The french middle east business resource

Espace abonnés

Lettre d'information

Recherche

Version Français Version Anglaise

Actualités

office de tourisme d'abou dhabi

Médias/NTIC/Marketing/Sports

Sociétés

Outils

Vous devez avoir accès à l'espace membres pour lire cet article
publié le 4 novembre 2011

Doha, capitale mondiale

[#Il n’y a pas un pays au monde où les clignotants sont davantage au vert que celui-ci. Parvenu à se hisser au rang de pays le plus riche de la planète (par PIB/habitant), le Qatar est devenu en quelques années un pays incontournable du Moyen-Orient. Cette nouvelle notoriété n’a pas l’air de satisfaire les dirigeants de cet émirat à peine plus grand que la Corse. Ils veulent faire de Doha, leur capitale, l’une des mégalopoles qui pèsent le plus sur la scène internationale. Quand les moyens illimités s’assemblent à des ambitions démesurées, ça donne la ville de Doha.#]

JPEG - 73.8 ko

[#Pour qui a pu visiter Doha se rendra compte que la capitale du Qatar n’est ni plus ni moins qu’un immense chantier à ciel ouvert. D’année en année, de nouvelles constructions s’élèvent ; ici un nouveau mall, là des terrains de sport, des gratte-ciels à n’en plus finir, des hôtels en chantier, des grues à perte de vue etc. Toute cette énergie participe d’une volonté de faire du Qatar un pays central dans la géopolitique de la région. Le Qatar se vit comme un pays riche, petit et faible. Le meilleur moyen de se prémunir dans une région à fort risque est de s’ériger en acteur central de la vie politique régionale. Pour ce faire, l’émirat déploie toute une stratégie dont l’un des volets est d’accueillir un nombre impressionnant de colloques, conférences et forums internationaux.

Depuis le sommet de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) tenu en novembre 2001 à Doha, l’émirat est devenu une plateforme des idées et un haut-lieu de rencontres internationales. Le monde entier s’y croise et le pays a massivement investi dans des infrastructures pour avoir les moyens d’être le réceptacle de toute cette effervescence. Le cas emblématique de cette stratégie est le Qatar National Convention Center qui sera inauguré dans quelques semaines. Cet espace monumental disposera d’installations colossales : une salle de théâtre, des espaces pour organiser des banquets, des salles d’exposition de 40 000 m2, une soixantaine de salles de réunion, un centre de conférence pour la presse, etc. Ce palais de congrès flambant neuf accueillera son premier évènement lors du 20e Congrès mondial du Pétrole prévu en décembre 2011. En septembre 2012, ce sera au tour de l’Union Postale Universelle d’y organiser son Congrès et pour lequel 3000 délégués venus du monde entier sont attendus. Le Qatar devient même un pionnier en matière d’environnement : le forum international EcoQ (Qatar International Environment Protection Exhibition) va se tenir dans quelques jours et Doha est candidate pour organiser la conférence mondiale sur le changement climatique en 2012. Pour gérer ce bouillonnement, La Fondation du Qatar (Qatar Foundation) a créé une entreprise chargée spécifiquement de l’organisation de tous ces événements.

En quelques années, Doha qui n’était qu’une modeste cité coincée entre le désert et la mer est devenue l’une des capitales du monde les plus remuantes. L’objectif des responsables qataris est de faire de leur ville une référence mondiale de l’organisation et d’attirer les forces vives de l’innovation, de la réflexion et de la culture. C’est cette stratégie que résume bien l’expression du Professeur Loïc Ravenel quand il évoque le « marketing mondial de positionnement ». Croulant sous les pétrodollars et même les « gazodollars » les élites politiques du Qatar ont trouvé en plus du sport, un nouveau terrain d’attraction pour faire de leur pays un modèle pour le Golfe.#]


Ennasri Nabil, Doctorant, spécialiste du Qatar.

Voir aussi :

Entreprises

Emplois

L’agenda

Annonceurs - Nos partenaires - Mentions légales - Qui sommes nous ? - Nous contacter - Recrutement
© 2005-2008 - Dubaifrance.com - tous droits réservés