France Moyen-Orient :  The french middle east business resource

Espace abonnés

Lettre d'information

Recherche

Version Français Version Anglaise

Actualités

office de tourisme d'abou dhabi

Médias/NTIC/Marketing/Sports

Sociétés

Outils

publié le 5 mars 2018

L’Arabie saoudite annonce un accord d’investissement avec l’Egypte

L’Arabie Saoudite annonce ce jour la signature d’un accord d’investissement saoudien-égyptien avec l’Egypte pour développer les terres égyptiennes dans le sud du Sinaï dans le cadre du projet NEOM.

L’Arabie Saoudite et l’Egypte ont mis en place un fonds commun de parts égales évalué à plus de 10 milliards de dollars (la part égyptienne comprend un terrain loué à long terme) pour investir dans des terrains situés du côté égyptien dans le cadre du projet NEOM. L’accord d’investissement est considéré comme faisant partie de l’accord de fonds d’investissement conjoint saoudien et égyptien.

Les deux pays ont signé un accord environnemental, considéré comme faisant partie de la stratégie saoudienne existante axée sur les projets de la mer Rouge.L’accord vise à protéger le milieu marin et à réduire la pollution afin de conserver les récifs coralliens et les plages, et à convenir de contrôles contraignants pour prévenir la pollution visuelle.

L’Arabie Saoudite projette de construire 7 sites touristiques sur la mer Rouge, dans le NEOM, comprenant des villes et des projets touristiques. L’Arabie saoudite travaille également à la création de 50 stations balnéaires sur la mer Rouge et de quatre petites villes dans le cadre du projet de la mer Rouge, qui a été récemment annoncé par Riyad.
Développer les zones situées entre le projet NEOM et la mer Rouge et créer trois autres destinations touristiques, y compris les îles et les plages.L’Arabie Saoudite construira plus de 15 fronts de mer et des centaines de stations balnéaires. Du côté jordanien, la Jordanie se concentrera sur le développement d’Aqaba dans le cadre des investissements saoudiens jordaniens.
En Egypte, l’accent sera mis sur deux points d’attraction : Sharm El Sheikh et Hurghada. L’Égypte s’emploiera à les développer et à ajouter de nouvelles attractions.
L’Arabie Saoudite, en coopération avec l’Egypte et la Jordanie, s’efforcera d’attirer les compagnies européennes de navigation et de tourisme qui opèrent en Méditerranée pendant l’été afin de travailler dans la mer Rouge après l’été.
L’Arabie saoudite négocie actuellement avec plus de sept compagnies touristiques et de croisières.
Selon des études, la demande de voyages de loisirs est faible après l’été pour la plupart des compagnies de navigation et de tourisme maritime méditerranéennes opérant en Méditerranée. Certains d’entre eux ferment jusqu’ à l’été suivant, tandis que d’autres se déplacent pour opérer dans les Caraïbes et l’océan Indien, mais font face à une vive concurrence et de grandes distances entre les points d’attraction dans l’océan Indien.
Selon les plans, la distance entre les points d’attraction de la mer Rouge ne dépassera pas plus de trois heures - bien que dans d’excellentes conditions - en hiver.
Il est également prévu d’attirer le marché des yachts et de créer un port de plaisance spécialisé dans les nouvelles stations balnéaires de la mer Rouge.

Voir aussi :

Entreprises

Emplois

Immobilier

L’agenda

Annonceurs - Nos partenaires - Mentions légales - Qui sommes nous ? - Nous contacter
© 2005-2008 - Dubaifrance.com - tous droits réservés